Concupiscence

par Marie

Ses cheveux longs. Ses cheveux blonds. Glissent sur mes cuisses humides. Ma peau s’enflamme sous tes doigts habiles. Je succombe. Je brûle. Je t’en supplie.

Continue. Aime-moi. Désire-moi. Perds ta langue sur mon corps imberbe. Fais-moi tienne. Qu’on le sache. Qu’on le voie. Qu’on l’entende.

Souviens-toi ta bouche au fond de moi. Tes longs doigts qui caressent mon intimité la plus profonde. Mon dos cambré. Mes muscles tirés. Mes seins dressés. Souviens-toi le silence brisé dans la nuit noire.

Nos corps désireux se touchent et se balancent comme une première danse.
Tantôt Eros, tantôt Thanatos. Des soupirs enivrés à mes fesses rougissantes. Ne me lâche pas. Ne redescends pas. Chaque lendemain nous appartient.

Mes mains sont bloquées par ta force. Tes pupilles dilatées me transpercent. Mes jambes ouvertes à ton amour n’attendent que toi. J’ouvre mon cou sur lequel tu laisses ta trace. Je suis à toi et le monde le saura.

Les yeux clos. La bouche entrouverte. Des râles de désir. Mes pensées grisées. Libère-moi. Ou achève-moi.

Nos sexes chauds cherchent le contact. Ma concupiscence humidifie mes yeux. Je mords ma lèvre. Je gémis. Qu’attends-tu?

Enfin ton rire retenti et résonne entre mes jambes. Un soupire comblé sort de ma bouche. Ta langue entre en moi. Dans cet anneau de chair, vierge et timide. Pour la première fois. Je perds pied et m’abandonne. Et je sombre dans notre folle danse nuptiale.

Anna, douceur de ma vie, tumulte de mes nuits.

Laisser un commentaire