L’origine du monde

L’origine du monde, la vulve la plus connue de l’Histoire de l’Art.
Commençons notre série consacrée à l’érotisme dans l’art par ce tableau du peintre Gustave Courbet, qui près d’un siècle et demi après sa réalisation, ce tableau ne laisse pas indifférent et dérange encore moralement, esthétiquement et politiquement.

La première chose que nous pouvons dire face à cette œuvre est que le réalisme quasi photographique nous interpelle.
Cette huile sur toile de petite taille, peinte par Gustave Courbet en 1866, représente une femme allongée, dont la tête n’est pas visible, et qui nous présente son sexe, les cuisses écartées.
Une scène aussi osée pour l’époque n’a pas toujours été facile à exposer au public. Cette peinture connu une sacrée histoire, laissez moi vous la conter ( lalalalala)

Tout commence avec le supposé commanditaire de l’œuvre un certain diplomate ottoman, un peu obsédé, nommé Khalil Bey.
Celui-ci jalousa son tableau toute sa vie et en le cachant précieusement dans son immense collection de peintures.
Lorsque sa collection fut rachetée par un autre collectionneur, celui-ci le cacha de nouveau et cette fois-ci derrière un autre tableau de Courbet, un paysage enneigé.
Oui par un heureux hasard, quelques années plus tard, c’est le psychiatre Jacques Lacan qui en fit l’acquisition.
Comme ses prédécesseurs, il choisit de la cacher en demandant à André Masson, un peintre surréaliste, de réaliser un cache : Terre érotique.
Seuls quelques invités chanceux avaient la possibilité de voir ce fameux tableau? On imagine facilement leur excitation.

Achetée par l’Etat français en 1995, l’œuvre est désormais célèbre et visible du grand public au musée d’Orsay.
Pourtant, alors que nous pouvons comprendre cette certaine censure présente il y a presque deux siècles, c’est à s’interroger sur le pourquoi cette œuvre reste subversive.

La réponse est simple ! Courbet a touché ici une corde : il va à l’essentiel et montre ce que tous les autres s’évertuaient jusqu’alors adroitement à cacher :
le sexe de la femme.
Il va plus loin ,il ne montre pas seulement une vraie femme de chair et de sang, il nous montre surtout un vrai sexe, en gros plan !!!

Un fond noir et un tissu blanc , drap blanc froissé, qui suggère que la femme est allongée sur un lit, on peut supposer qu’elle vient de faire l’amour .
Tout a été mis en place pour que le regard de l’observateur aboutisse nécessairement sur ce sexe. Si ce tableau choque tant, c’est qu’il interpelle le spectateur qu’il place au cœur même de l’action, entre les cuisses de cette femme.
Face au sexe féminin, ce grand inconnu comme disait Freud qui évoquait un « continent noir » source d’angoisse.
Trois couleurs dominent la palette :
le saumon, le noir et le blanc. La composition n’est pas laissée au hasard.
Ce cadrage tres sérré et rapproché empeche toute identification. Nous ne pouvons pas savoir qui est cette femme, elle devient la representation de la Femme.

Cette oeuvre est-elle est féministe avant l’heure ? Commentq doit-on comprendre par le titre L’Origine du monde ? Le peintre nous montre un sexe féminin et le désigne comme « l’origine du monde ». Celà insinue que la femme est l’origine du monde ? L’interprétation est libre à chacun..

Pourtant ma vérité de cette toile par son côté triviale et pudique par excès d’impudeur nous toise et nous interroge en tant qu’observateur. Ce sexe offert nous agresse, nous regarde et nous juge. C’est surement en ça que ce tableau, n’a pas vieillit et nous marque encore.

En 2010, un amateur achète un portrait anonyme chez un antiquaire, mène l’enquête et se rend compte qu’il aurait retrouver le visage de cette vulve, mais ça c’est une autre histoire…

http://newsletters.artips.fr/Courbet_origine/

http://www.musee-orsay.fr/index.php?id=851&L=0&tx_commentaire_pi1%5BshowUid%5D=125

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/2014/06/05/70-oeuvres-reunies-autour-de-l-origine-du-monde-491953.html

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de test — aucune commande ne sera faite pour le moment.. Ecris nous un petit mail pour la commande: info.junon@gmail.com Ignorer