Les règles

Par Clémentine

« Qu’est ce que t’es chiante aujourd’hui, t’as tes règles ou quoi ? » Cette phrase ne te dit rien ? Ne t’inquiète pas, tu vas sûrement bientôt l’entendre.
C’est sûrement la seule chose que l’homme retient de notre cycle : la mauvaise humeur féminine.
Les règles, ça énerve la plupart des femmes. Ça ne tombe jamais au bon moment, parfois sans prévenir, c’est désagréable et ça rend de mauvais poil (ne prenez pas cette expression au sens littéral bien sûr).
Mais pourquoi tant de haine, alors que c’est un service que nous rend notre corps ?
Tu dois sûrement penser : « Bonjour le service », mais c’est une réalité.
Pour tout comprendre sur ta mauvaise humeur chronique, je te propose de lire la suite.

Tout d’abord, les règles, qu’est ce que c’est ?
C’est un nettoyage automatique du corps (oui, une chasse d’eau corporelle, c’est à peu près ça).  Tous les mois, une muqueuse se forme sur la paroi de ton utérus dans l’éventualité d’une grossesse.
Un cycle (temps entre l’arrêt des règles et le début des prochaines) dure entre 21 et 35 jours selon les femmes, avec une moyenne de 28 jours, notamment pour celles qui ont une contraception hormonale.
Environ après 14 jours de cycle, les ovaires produisent un œuf (l’ovule) qui va descendre jusqu’à ton utérus afin d’être fécondé.
Si l’ovule est fécondé, il va se fixer à la muqueuse créée durant les 14 jours précédent, les règles n’apparaîtront donc pas à la fin de ton cycle, la muqueuse étant un nid pour le bébé à venir.
Dans un autre cas, si l’ovule n’est pas fécondé, le corps va se débarrasser des dépôts ainsi que de l’ovule par le biais de saignements qui va durer quelques jours. Les règles peuvent durer de 3 à 7 jours selon les femmes.
Une femme a donc des saignements tous les mois sauf en cas de grossesse, ce qui fait environ 400 fois dans une vie et ce jusqu’à la ménopause.

Toi aussi tu as l’impression de te vider de ton sang lorsque le moment fatidique arrive ? C’est normal, cependant nous ne perdons qu’entre 50 et 150ml par cycle, ce qui représente la contenance d’un petit tube de crème (vraiment pas de quoi s’inquiéter).
La quantité de sang écoulé dépend de l’hérédité, de l’âge, du stress, de l’alimentation et de la contraception de chaque femme.

Les premières règles arrivent en général entre 11 et 14 ans, lors de la puberté, et sont irrégulières pendant quelques années. Le corps doit s’habituer et les hormones se stabiliser avant d’avoir des cycles réguliers. Par la suite, un cycle peut être soit court de 21 à 28 jours ou long de 28 à 35 jours.
Si tes règles ne sont toujours pas régulières alors que ta puberté est passée depuis un petit bout de temps, n’hésite pas à consulter un gynécologue ou un médecin généraliste. Rien de bien grave, mais c’est toujours bien d’en parler à un professionnel.

La plupart du temps, les règles préviennent avant leur arrivée.
Des syndromes prémenstruels apparaissent entre l’ovulation et la menstruation, dus aux différentes hormones libérées dans ton corps.
Durant cette période-là, il est donc possible que tu sois quelque peu irritable, que tes seins soient douloureux et que tu ressentes fatigue, énervement et ballonnement.
Si ce n’est pas le cas, et que tu te fais un peu surprendre par tes règles sans syndrome prémenstruel, ce n’est pas que tu as un problème mais que tu as tout simplement de la chance (petite veinarde).

D’ailleurs, pourquoi cette douleur durant cette période déjà assez pénible ?
Le mal vient des contractions que produit l’utérus afin d’expulser la membrane formée sur sa paroi lors des 14 premiers jours de ton cycle.
Pour contrer ou soulager ces douleurs, tu peux poser quelque chose de chaud sur le bas de ton ventre, comme une petite bouillotte, un coussin chauffant ou même un chat (c’est plus sympa). Tu peux aussi te masser le ventre ou prendre un antidouleur.
Et si tu as le courage, et ce n’est pas donné à tout le monde, le meilleur remède est de faire du sport. Qui l’eut cru ? En effet, le sport produit des endorphines qui inhibent la douleur. Alors va courir ou prend du plaisir avec ton partenaire, c’est un sport comme un autre finalement.

D’ailleurs qu’en est-il du rapport règles-contraception ?
Est-ce que je peux tomber enceinte lorsque j’ai mes règles ?
Retiens bien cette information, la réponse est oui, tu peux tomber enceinte durant tes règles.
Les chances sont faibles mais le risque zéro n’existe pas.
En effet, l’ovule est fécondable environ 48h et les spermatozoïdes ont une durée de vie de 4 à 6 jours.
Il suffit que ton cycle ne soit pas régulier ce mois-ci, l’ovulation peut alors ne pas se faire en temps voulu et rester fécondable lors de l’apparition des règles. Si tu as eu un rapport 4 à 6 jours avant ou dans les 48h à venir, l’ovule peut être fécondé.
Il faut donc toujours utiliser une contraception, même lorsque l’on a ses règles.
Si tu es sous pilule ou contraceptif hormonal et que tu te poses la même question, la réponse est non. Tu ne peux pas tomber enceinte durant tes règles, grâce aux hormones diffusées dans ton corps et qui te protègent même durant les 7 jours sans pilule.

En parlant de pilule,
Beaucoup de femmes se demandent si il y a un moyen de stopper ses règles pendant un ou plusieurs mois ou tout simplement les décaler (Parce que bon, avoir ses règles pendant les vacances à Arcachon, c’est toujours embêtant).
Dans le fond, ce n’est pas vraiment une bonne idée, car les règles sont un signe de bonne santé, elles permettent d’éliminer les déchets de notre corps et suivent un cycle d’hormones précis.
MAIS, si vraiment tu ne peux pas faire autrement et que tu es sous pilule, tu peux à la fin de ta plaquette enchaîner sur une autre. Les hormones prises te permettront de ne pas avoir tes règles. Juste quelques saignements furtifs selon les femmes. (un article sur la contraception parlera plus précisément de ce sujet, il y a des petits détails à savoir en plus)
Il faut savoir que c’est une solution occasionnelle. Il est fortement déconseillé de faire ça tous les mois ou régulièrement, car le corps a besoin d’éliminer. Si tu l’empêches de vivre, tu risques de développer certains problèmes de santé, bien plus embêtants qu’une semaine de règles par mois.

D’ailleurs, entre chaque menstruation il peut survenir quelques problèmes, qui ne sont pas grave mais qu’il faut tout de même surveiller afin de rester en bonne santé.
Durant le cycle, des saignements ou une absence totale de règles peuvent survenir et sont dus à différents facteurs.
Ils peuvent apparaître lors de l’ovulation, de fluctuation d’hormones, d’arrêt de contraception, de tyroïde sous-développée, d’infection, de port de stérilet, d’infection, de stress, de malnutrition, d’activité physique excessive ou alors d’un début de grossesse. Problèmes plus ou moins grave, il est bon de consulter si la cause est indéterminée (juste au cas où).

Les règles, c’est donc rien de bien compliqué, et ce n’est pas bien méchant finalement.
Affirmons-le, remercions notre corps et puis autant prendre notre peine en amie et assumer pleinement notre mauvaise humeur chronique.

 

Laisser un commentaire