Le Rendez-Vous pas très galant

Par Morgane,

L’éveil du désir commence par des gestes si naturels.
Quand tu me regardes,
Quand tu m’effleures,
Quand ta main s’égare,
Et que je sens ton odeur.
Le réveil c’est jouir d’avance à l’aide de pensées si charnelles.
Quand tu me parles,
Quand tu me touches,
Quand tes lèvres bougent et s’écartent,
Et que ta main vient caresser mon genou.
Alors mon cœur s’emballe,
Et je ne t’écoute plus,
Je ne suis plus calme.
J’entends seulement ce désir égoïste et bestial,
Celui sans respect qui se jette sur tes lèvres
Et les mord en douceur,
Sans prétention, avec ardeur
Et fait glisser ma main
Sous les trois boutons qui décorent l’entrée fatidique,
Celle de l’outil érotique,
Celui que tu adores,
Celui que je chéris,
Que tu nommes parfois
Et que je consomme des fois.

Laisser un commentaire