Le Flux Instinctif Libre

Par Clémentine

Ce week-end, une de nos lectrices nous a suggéré une petite idée : parler du Flux Instinctif Libre. J’en avais déjà entendu parler mais sans plus. J’ai donc décidé de faire mes petites recherches et de vous proposer un article de mon point de vu de semi-étonnée.

Tout d’abord, qu’est ce que le FIL (Flux Instinctif Libre) ou le FFI (Free Flow Instinct) ?
C’est une technique dite révolutionnaire par de nombreuses femmes, consistant à contrôler physiquement son écoulement menstruel, et qui a pour but de supprimer tampons, serviettes, cup et autres protections hygiéniques de sa vie et de simplement laisser s’écouler tes menstruations dans les toilettes… ou derrière un arbre ! (JOIE !!!!)
C’est un peu le rêve de toutes les femmes de ne plus se préoccuper de ses règles, non ?

Mais comment ça ?
La solution : la contraction et l’écoute de son corps, cette méthode ne peut donc pas être exercée du jour au lendemain.
Après avoir fait le tour de dizaines de blog et sites, voici donc les étapes à franchir pour enfin dire au revoir à ses protections hygiéniques.

*Tout d’abord, lors de ton premier cycle d’apprentissage, jeune Padawan, il te faut « rentrer en connexion » avec ton corps, essayer de ressentir ce qu’il se passe dans ton utérus, mais aussi à la sortie de ton vagin. Tu devrais commencer à sentir le flux qui en sort, non en continu mais par petite période et petite dose (bon sinon, pas besoin de se concentrer pour sentir que nos ovaires se cognent littéralement la tête contre les murs !).
Il est tout de même conseillé de porter des protections pendant cette période de « compréhension de soi »sinon tu risquerais fortement de tâcher ton nouveau canap’ et ta nouvelle culotte !

 » Concentrez-vous sur la région de votre sexe, et là vous allez peut-être ressentir comme une gêne, un petit chatouillement. Évitez de porter des vêtements serrés pour mieux être à l’écoute de vos sensations «  nous conseille la bloggeuse de Pinupbio.

*Ensuite lorsque tu as compris ton corps, son fonctionnement et ce qu’il veut dire, tu sais dorénavant quand il faut se retenir (car c’est le but de cette méthode finalement). Tout en portant une serviette au début ou ton vieux pyjama que tu voulais transformer en torchon pour la poussière, tu peux commencer à contracter ton périnée (le muscle qui te sers aussi à te retenir de faire pipi) lorsque tu sens que le sang est en fusion, prêt à sortir.
Tu peux alors commencer à retenir ton flux à l’intérieur jusqu’à ce que tu ressentes le besoin d’aller aux toilettes pour le laisser s’écouler librement.

« Au début on y va très souvent car on a du mal à ressentir ses sensations et on angoisse. Je vous conseille évidemment de commencer à pratiquer cette méthode à la maison. C’est apparemment notre périnée qui va nous permettre de nous retenir. » (Pinupbio)
« Ces femmes ne contrôlent pas leur utérus mais leur plancher pelvien, c’est-à-dire la sortie du vagin, et elles empêchent le sang de sortir au niveau de la vulve », informe le Dr Jamin dans un article sur le sujet.

Il est fortement conseillé d’essayer ça chez toi au début et de porter tes vieilles culottes trouées, tu sais celles que tu gardes depuis 10 ans « au cas ou.. »,   car tu risques quand même de te retrouver avec du sang sur tes habits.
Au début tu devras aller aux toilettes assez souvent car, tes muscles n’étant pas habitués, tu ressentiras un besoin un peu plus pressant. Puis, au fur et a mesure des cycles, tu t’habitueras et pourras garder tes flux plusieurs heures (pas plus de 2h si tu veux éviter les infections, un peu comme quand tu dois/devais aller changer ton tampon. Le principe de la cup sans cup finalement ! (LE BON PLAN !)
Puis, au bout d’un moment, tu n’auras même plus à y penser, ton périnée fonctionnera mécaniquement.

Et voilà, lorsque tu te sentiras sûre de toi, de ton corps, de tes règles, tu pourras alors nous inviter pour faire un feu de joie avec tes protections restantes ! Un barbeuc’ ça serait cool aussi ! (invites-moi 🙂

Les avantages du Flux Instinctif Libre :
*Écologique : bon pour l’environnement, tu n’utiliseras plus de protections qui nécessitent beaucoup de produits chimiques pour être créés et détruits par la suite.
*Économique : plus de dépenses dans les protections, tu dépenses environ 2000€ de protections hygiéniques dans toute une vie ! Nan mais sérieux !!
*Bon pour le corps et l’esprit : tu protèges ta flore et tu apprends à comprendre ton corps et à l’écouter, être à l’aise avec lui et surtout assumer tes règles.

Les désavantages :
*Les toilettes : protections ou non, tu devras toujours avoir des toilettes sous la main pour laisser tes règles finir leur chemin.
*Infections : Aïe ! Attention, malgré ce que l’on peu croire parfois, l’intérieur de ton vagin n’est pas un endroit sain ou stérile, il est donc enclin (oui oui enclin !) à développer des infections, il te faudra donc aller aux toilettes toutes les deux heures maximum. (ce qui est plus contraignant que toutes autres protections malheureusement)
*Petit flux : effectivement, cette technique ne marche pas si tu as des règles abondantes, sinon tu iras aux toilettes toutes les 3 minutes, c’est un peu embêtant.

De mon côté, je ne crois pas essayer cette technique dans l’immédiat.
D’une part je suis bien trop flemmarde. Des mois d’exercices j’ai un peu la flemme, j’ai déjà fait des torchons avec mes vieux pyjamas et puis la vie de célibataire moi j’aime pas ça, je file actuellement le parfait amour avec ma lovely cup !
Alors le débat est ouvert, qu’en penses-tu, toi ?

 

 

Laisser un commentaire