#Freeyournipples et les Kartatétons

par Clara et Berthile

Parce que Junon est né d’un projet étudiant et parce qu’apparemment les élèves de notre ancienne fac sont très portés sur le sujet, on s’est dit qu’il serait bien de soutenir un nouveau projet, des cartes et des tétons, ça vous dit ? Nous oui !
Clara et Berthile nous parlent de leur projet :

« C’est parti d’une idée toute simple. Un post sur Konbini qui défile dans le fil d’actu :  « Facebook censure les seins, pas les propos violents » , c’est con, hein ? Du coup, quand on me propose un projet sur les  « phénomènes de viralité sur internet » , forcément, je fais le lien. Hop, me voilà lancée. Je veux parler des seins, des tétons, des mamelons, de leur censure, du pourquoi ils posent un problème à Facebook ou Instagram… Dans une fac qui nous laisse une grande marge de manœuvre, tout semblait parfaitement s’imbriquer.

Une chance pour moi, en discutant avec des copines, je trouve une collègue qui se lance dans le projet avec moi, ça y est, on est deux, on peut lancer la machine ! Il nous reste donc à trouver l’idée,  « un objet multimédia » . Il ne faut pas que ce soit agressif, ni provocant, un peu drôle serait le top. Un jeu de carte ou un memory, un jeu de cartes avec des seins, des tétons partout !

Il nous faut des gens pour les photos… Bon, un post sur Facebook fera bien l’affaire. Je le rédige, je le relis, il faut que ça passe bien, un truc sympa, fun qui donne envie de participer ! Je le poste (sur un groupe privé, j’aurais pas osé le statut public) !

Et là, des réponses, mais vraiment de tout, des gens qui saluent l’initiative mais qui ne souhaitent pas prendre part au projet, des participations, des photos, plein de photos ! Je suis ravie. Puis, d’autres messages, plus intrigants et auxquels je ne m’attendais franchement pas. Des questions sur mon orientation sexuelle, des  « de toute façon, ça changera rien », « les filles qui montrent leurs seins sur internet sont des putes »
… Merde alors ! Dans un groupe d’une trentaine de personnes entre 18 et 22 ans, je ne m’attendais vraiment pas à ça. Je réponds, j’argumente au mieux. Comme quoi il y a toujours débat sur le sujet.

Finalement, après ces péripéties, notre jeu de carte on l’a, et il est double : jeu de 32 cartes classiques et memory. Amusez-vous donc à tenter de retrouver les paires de tétons lorsque l’une est censurée et l’autre pas… bon courage ! Nous sommes encore bien surprises du nombre de participations, malgré tout, ça a bien marché !

Pourquoi un jeu de cartes ? Pour rendre les seins (les tétons en particuliers) fun, drôles, ludiques dans un contexte non-sexuel. Prendre du recul et se rendre compte que l’on peut en rire et même jouer avec. Critiquer aussi, une censure absurde, hypocrite et l’hyper-sexualisation de la poitrine féminine. Finalement, ce projet est allé bien au-delà du simple projet d’étude. Nous ne pensions pas que cette question pouvait autant poser problème. Néanmoins, nous pensons que ce projet a pu sensibiliser l’ensemble de nos camarades face à cette question. »

Et vous qu’en dites vous ?
Vous adhérez ?
Vous achetez ?

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de test — aucune commande ne sera faite pour le moment.. Ecris nous un petit mail pour la commande: info.junon@gmail.com Ignorer